Madonna has BoConcept Furniture

Publié le par madonnafansworld

Madonna a des meubles BoConcept.


BoConcept accélère son développement en France
Par Annelot Huijgen
27/05/2011 | Mise à jour : 09:34

L'Hexagone est déjà le plus important contributeur au chiffre d'affaires de l'enseigne danoise.
Zinédine Zidane, Catherine Deneuve, Michael Jordan et Madonna ont leurs meubles BoConcept, comme de plus en plus de Français. «Dans un marché du meuble en croissance de 2,7% l'an dernier, BoConcept a su faire progresser ses ventes de 21%, à 48 millions d'euros», souligne Tim Machenaud, directeur France de l'enseigne. La branche française a connu la plus forte croissance (à surface constante) des 55 pays où le groupe danois, né en 1952, est présent.
BoConcept s'est pourtant presque installé par hasard dans l'Hexagone en 1993. «Nous étions alors principalement présents en Scandinavie en tant que grossistes», se souvient Viggo Mølholm, PDG du groupe et fils de l'un des deux fondateurs. Avec un premier magasin à Belle-Épine (Val-de-Marne) ouvert sur le conseil d'un étudiant en marketing, le fabricant de meubles - qui comptait Ikea et Fly parmi ses clients - se lance dans la distribution. Dix-huit ans plus tard, BoConcept France est devenu le premier contributeur (21%) au chiffre d'affaires de la société, cotée à Copenhague, loin devant l'Allemagne (13%), les États-Unis (10%) et l'Espagne (6%).

«Trouver le juste équilibre»
«Sur les prochaines années, je suis convaincu que nous pouvons continuer à croître à un rythme annuel de 20% en France, entre autres grâce aux prochaines ouvertures», explique le PDG, qui énumère quelques points à améliorer pour y parvenir. Le panier moyen de 1050 euros, insuffisamment élevé, focalise l'attention. «Après un travail de montée en gamme, nous avons un bon positionnement prix», juge Viggo Mølholm. «Toute la difficulté du segment du milieu de gamme réside dans le fait que nous n'avons pas les volumes importants du bas de gamme et nous n'avons pas les marges confortables du haut de gamme. Il est donc difficile de trouver le juste équilibre, ce qui explique le manque de concurrents sur ce segment», ajoute Tim Machenaud.
BoConcept ne couvre pas la cuisine, ni la salle de bains ni la chambre d'enfants et ne souhaite pas élargir sa gamme à d'autres univers. Il souhaite en revanche l'approfondir, en proposant depuis cette année deux collections par an. Mais également en poussant encore plus loin la personnalisation de ses meubles design (choix des tissus, matières et couleurs), toujours majoritairement fabriqués près du siège historique, à Herning, au Danemark.
Après avoir mis son projet d'expansion entre parenthèses l'an dernier, BoConcept compte créer entre trois et six boutiques cette année en France. «Depuis 2005, notre réseau a été considérablement agrandi, de sept à 31 points de vente. Nous souhaitons arriver à une cinquantaine à moyen terme», explique le directeur France, qui avoue ne pas être pressé. «Je préfère attendre de trouver le bon franchisé, le bon emplacement et la bonne ville», explique-t-il, précisant viser des agglomérations d'au moins 250.000 habitants.

Source: Le Figaro.

Madonna has BoConcept Furniture

Publié dans Life

Commenter cet article