Madonna invited to Gaultier exhibition opening in Montréal on June 17

Publié le par madonnafansworld


Thierry-Maxime Loriot met Madonna at her house in New York. He asked her to collaborate to Jean Paul Gaultier exhibition. Madonna accepted for Gaultier. She never gave her costumes before. Madonna herself will do her own exhibition one day. Thierry-Maxime Loriot chose 4 costumes from Madonna's special dressing room in Los Angeles: two from the Blond Ambition Tour, 1990 (salmon and gold corsets) and the black ensemble from the Confession Tour (2006). The corsets have been restored in Paris at Jean Paul Gaultier haute couture house. Madonna also approved the pages dedicated to her in the French book for the exhibition (424 pages, 84,95 $). She got the English version of the book too. (Translation: Madonna Fans' World)
 

La Planète mode de Jean Paul Gaultier. De la rue aux étoiles
From June 17, 2011 to October 2, 2011
Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM)
(then to Dallas and San Francisco)

 

Madonna invitée à l'ouverture de l'exposition de Gaultier à Montréal le 17 juin.


Arts et spectacles Célébrités
Exposition au Musée des Beaux-Arts
Les corsets de Madonna
Agnès Gaudet
05/05/2011 04h53

Grâce à sa détermination, Thierry-Maxime Loriot a convaincu Madonna de lui confier ses précieux corsets qui seront de l’exposition consacrée à Jean Paul Gaultier. La star ne les avait jamais prêtés à personne et ne les avait jamais exposés.
Thierry-Maxime Loriot, c’est le jeune commissaire du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) à qui on a confié le mandat d’organiser l’exposition La Planète mode de Jean Paul Gaultier. De la rue aux étoiles ainsi que la création du fabuleux catalogue d’accompagnement. Un autre grand défi pour ce natif de Québec, qui s’est aussi occupé de l’exposition de Yoko Ono, Imagine.
Jean Paul Gaultier a collaboré avec un grand nombre de stars. Le commissaire a dû entrer en contact avec plusieurs d’entre elles, soit pour les interviewer, soit pour leur emprunter des vêtements personnels. Il a pris le thé avec Carla Bruni, la première dame de France. Il a visité Catherine Deneuve. Et par-dessus tout, il a rencontré Madonna chez elle, à New York, entourée de ses enfants, pour tenter de la convaincre de prêter ses célèbres corsets. Un exploit. Tout ce temps-là, jamais Jean Paul Gaultier n’est intervenu, une question de savoir-vivre. Loriot a dû se débrouiller seul.

Une rencontre irréelle
« J’ai d’abord dû trouver son numéro de téléphone, raconte Thierry Loriot, amusé. Pour joindre Madonna, il y a plusieurs barrières à franchir. Puis, elle m’a invité chez elle. Je croyais que je la verrais à son bureau, mais non. J’étais vraiment dans son salon, dans son intimité avec sa famille. Sa nounou l’a appelée. Madonna est descendue de l’étage. C’était irréel. J’ai été surpris, elle est toute menue. »
Madonna a accepté de collaborer pour l’exposition montréalaise, par amitié et respect pour Gaultier. Elle qui compte un jour organiser elle-même une exposition de ses costumes, voulait toutefois s’assurer qu’il n’y aurait pas d’interférence.
Le commissaire du MBAM a donc eu la permission de débarquer dans le dressing de vêtements de la star à Los Angeles. Madonna lui avait donné carte blanche. Il a choisi quatre costumes de scène, dont le précieux corset aux seins coniques de couleur saumon qui existe en un seul exemplaire, et le corset doré. Deux pièces provenant de la tournée Blond ambition qui illustrent bien la collaboration conique de Gaultier avec la chanteuse. Il a aussi opté pour l’ensemble équestre en cuir et dentelle de Confession tour, créé seize ans plus tard pour la chanteuse.

Restaurés à Paris
Les corsets de Madonna ont depuis pris la route de Paris, où ils ont été rafraîchis et méticuleusement restaurés à l’atelier Jean Paul Gaultier haute couture. Le travail de restauration est maintenant terminé et les corsets, des pièces maîtresses pour l’exposition, seront bientôt livrés à Montréal.
Loriot n’est pas près d’oublier sa rencontre avec Madonna, qu’il a trouvée très gentille. La star, dont la mère est une Fortin de Dollard-des-Ormeaux, comprend très bien le français et ses enfants, qui fréquentent le lycée français, le parlent couramment. La chanteuse a d’ailleurs approuvé les pages qui lui sont consacrées dans le catalogue en français d’abord, avant d’en obtenir la traduction officielle en anglais.

L’exposition La Planète mode de Jean Paul Gaultier. De la rue aux étoiles sera présentée du 17 juin au 2 octobre 2011, au MBAM.

Une fierté du MBAM
Le catalogue de l’exposition est une brique de 424 pages, le plus gros jamais produit par le MBAM, rempli d’entrevues, de croquis et de photos inédites : un coffret à 84,95 $. Il sera traduit en anglais, en espagnol et en chinois.

Pour le lancement de l’exposition, plusieurs célébrités sont invitées à Montréal, dont Madonna, Kylie Minogue, Carla Bruni, Catherine Deneuve, Marion Cotillard et Lady Gaga.
Cette première exposition internationale consacrée à Jean Paul Gaultier est conçue et réalisée par le MBAM et partira ensuite pour Dallas et San Francisco.

Source: Le Journal de Montréal.

Madonna invited to Gaultier exhibition opening in Montréal on June 17
Un des corsets coniques de Madonna.
Photo: Agence QMI.

Publié dans Exhibition

Commenter cet article